Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Médiathèque Julien Gracq

Médiathèque Julien Gracq

Toute l'actualité de la médiathèque de Plélan-le-Grand en Ille-et-Vilaine

Comment (peut-on) être persan en France ?.. avec "Désorientale" de Négar Djavadi

Kimiâ Sadr a fui l'Iran  à 10 ans avec sa mère et ses soeurs pour rejoindre la France et son père, journaliste et opposant au Shah puis à Khomeiny. Durant les heures passées à l'hôpital Cochin, où elle attend l'issue d'un protocole d'insémination artificielle, ses souvenirs remontent. Kimiâ déroule toute l'histoire de la famille Sadr, sur trois générations, masi aussi un diaporama des moments clés de la vie politique iranienne.

Pour ceux qui ont aimé "La maison au esprits", on retrouve un peu d'Isabelle Allende dans ce récit : les accents autobiographiques, l'exploration intergénérationnelle qui permet un retour sur son histoire et de faire face à l'exil, les passages de la grande histoire à la petite. A travers le destin de cette famille et des notes en bas de page de l'auteur, c'est l'Iran que nous découvrons, ses traditions, ses moeurs, ses évolutions.Mais se dessinent aussi l'exil, la difficulté pour la narratrice de se construire avec ou contre cet héritage culturel et familial. Ses sentiments et réactions, ainsi que ceux de sa famille, au moment de leur arrivée en France font écho à l'actualité puisqu' être un réfugié, un étranger, se confronter réellement au pays idéalisé, ne change pas, quelque soit  l'époque. Destin personnel et destin collectif se mêlent.

Dans ce premier roman publié, Négar Djavadi souhaitait qu l'on retrouve la façon très iranienne de raconter des histoires, faite de digressions, et le sentiment d'intimité propre à la littérature française. On peut dire c'est très réussi!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article