Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Médiathèque Julien Gracq

Médiathèque Julien Gracq

Toute l'actualité de la médiathèque de Plélan-le-Grand en Ille-et-Vilaine

L'Europe en questions...




Vendredi 24 avril, Marina Barbier de la Maison de l'Europe de Haute-Bretagne était invitée à la médiathèque de Plélan pour présenter les institutions européennes et leur fonctionnement dans la perpectives des élections de juin prochain. Pas de politique au programme, ni de discours partisan, mais bel et bien un exposé pédagogique destiné à tous les citoyens européens que nous sommes. Certes, la foule ne fut pas au rendez-vous, le "miracle européen" a ses limites( !), mais la vingtaine de personnes présentes, qui n'était pas un public habitué aux manifestations habituelles de la médiathèque: a pu ainsi largement exprimer ses interrogations , ses doutes ou partager ses convictions sur l’Union Européenne. Melle Barbier débute sa présentation en montrant combien l'Europe est présente dans notre quotidien, dans ses labels, dans ses réglementations, mais aussi dans notre législation puisque, rappelle t-elle, 70% de la législation française est aujourd'hui d'origine européenne. Bien vite,l'exposé prend la forme d’échanges spontanés avec le public. Marina connaît son sujet, les réponses sont ajustées, concrètes, L'Europe c'est complexe mais visiblement ça s'explique... Les questions fusent....et le lobbying? Comment s'appliquent les directives européennes? Comment contacter un député européen? Comment s'applique la prise de décision au sein de l'assemblée européenne? Comment autant de pays (27) peuvent-ils tomber d'accord et trouver un consensus. Pourquoi le parlement européen se partage-t-il entre Bruxelles et Strasbourg? L'approche de Marina Barbier et de la Maison de L'Europe n'est pas seulement technique, c'est surtout une invitation pour chacun à sortir ses antennes, ces antennes invisibles qui nous servent à regarder plus loin, à entendre plus distinctement la voix de nos voisins, à comprendre cet "esprit européen", qui faisait dire à un haut fonctionnaire de Bruxelles qu'il fallait parfois 2 ans avant qu'un député européen ne s'imprègne de cette culture parlementaire qui fait passer l'intérêt général avant l'intérêt particulier. Ce vendredi 24 avril, on est venu pour connaître davantage l'Europe, et pour ,espérons-le, la sentir plus proche de nous.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article